Catégories
Latex

Réparer ses flèches de GN

Les flèches IDV sont d’une remarquable solidité. Aucune intervention n’est nécessaire. Les seules pièces qui peuvent eventuellement être remplacées sont les encoches des embouts de flèches qui peuvent casser.

Ces pièces d’un prix très modique sont disponibles sur le site.

Réparations et modifications autorisées

Les flèches ne doivent pas être modifiées d’une autre manière que celles décrites ci-dessous:

1. Couleur de la tige, de l’encoche et de l’empenne.

2. Couleur de la tête rembourrée derrière le côté (sensible) du distributeur de pression, au niveau de la partie conique.

3. Ajout d’un repère au niveau d’une ou deplusieurs plumes, dans la mesure où ce repère, d’un diamètre inférieur à 5 mm, se trouve à plus de 3 mm de distance du bord.

4. Remplacement de l’empenne (par de vraies plumes, par exemple). Vous devez alors veiller à utiliser au moins trois plumes suffisamment résistantes, dont la surface correspondra à peu près celle de l’empenne de série !

Les modifications au niveau des flèches doivent être faites en toute conformité et sont réalisées sous votre entière responsabilité.

Modifications non autorisées:

Les modifications qui ne sont pas détaillées ci-dessus, notamment les tentatives de réparation au niveau de la tête rembourrée, ne sont pas autorisées et présentent des risques pour votre propre santé et surtout pour celle des autres joueurs.

Dans les cas les plus graves, de telles manipulations peuvent être assimilées sur le plan pénal à des blessures corporelles intentionnelles ou par imprudence.

Catégories
Latex

Entretien des armes en latex

Voici quelques règles de base à respecter afin d’augmenter la durée de vie de votre arme.


Utilisation des armes

Les armes sont conçues pour le jeu et la simulation de combat: évitez l’utilisation d’une force excessive, les coups au visage ou à la tête.

Inspectez toujours votre arme avant de l’utiliser pour vous assurer qu’elle est parfaitement sûre. Votre arme a pu s’être abîmée depuis la dernière utilisation. La tige pourrait avoir percé la mousse ou une branche pourrait s’être prise dedans. Il est de votre responsabilité de vous assurer que votre arme est sans danger pour ceux que vous frapperez.

Ne frappez pas les surfaces dures, rugueuses, coupantes ou abrasives. Évitez de frapper inutilement sur des arbres, des roches, des murs ou toute autre surface rugueuse.

 Pour garder le fini de votre arme le plus longtemps possible, évitez les frottements répétitifs avec les vêtements, et surtout le cuir qui est la surface la plus dommageable pour le latex suite aux frictions.

Utilisation par des enfants

La supervision parentale d’un jeune de moins de 16 ans est fortement recommandée.

Stockage des armes

Rangez toujours votre arme à plat sans aucun objet sur le dessus.

Évitez de faire pression sur le sol avec la pointe de votre arme.

Si vous entreposez votre arme la lame vers le bas, vous risquez de la voir se plier et elle risque de garder cette forme. Idéalement, utilisez un support adapté.

Évitez les expositions prolongées au soleil, à la chaleur, ou froid excessif. Le latex devient fragile et la mousse devient très dure lorsque l’arme est refroidie. Un froid plus extrême pourrait même endommager l’arme. La chaleur (comme celle des rayons du soleil sur une arme laissée dans une voiture l’été) peut amener la création de bulles sous la surface du latex et fragiliser celui-ci ou faire « cuire » la mousse, ce qui lui fait perdre sa forme et la rend plus dure.

Évitez tout contact avec les produits chimiques comme les solvants, distillats de pétrole, huiles et DEET (élément actif des répulsifs à moustique).

Entretien des armes

Les armes en latex nécessitent un entretien régulier.

Lavez l’arme avec un chiffon doux et une eau savonneuse douce. Attention, certains produits chimiques peuvent ternir le latex ou le faire fondre.

Protégez votre arme régulièrement après une vingtaine d’heure d’utilisation car elle risque de devenir collante et de s’abîmer. Utilisez de préférence un spray au silicone d’entretien 100% pur et sans acides (voir nos silicones d’entretien Epic armoury). Vaporisez le silicone directement sur toute la surface de l’arme. Le silicone aidera à maintenir la flexibilité du revêtement, le protégera de l’assèchement et de l’usure normale. Il prolongera la durée de vie de votre arme. Évitez les produits pour le cuir ou d’autres vernis non-latex.

Le vernis craquelé sur une arme latex non entretenue. Ce défaut sera largement corrigé par la simple application de silicone, comme on peut le voir sur les photos ci-dessous.  Il est préférable de le faire avant que les traces de craquelure soient trop marquées.

Traitement au silicone

En cas de coupure ou de trou, utilisez un peu de colle contact. Vous pouvez aussi ajouter un peu de latex ou de vernis après avoir tout recollé pour renforcer un peu la zone.

En prenant bien soin de votre arme en latex et avec une utilisation normale, vous devriez pouvoir l’utiliser plusieurs années.

Catégories
Acier

Entretien des armes et armures en acier

Conseil pour entretenir vos épées, dagues, haches, masses en acier.

Les lames des armes blanches craignent l’humidité et les attaques acides. Pour protéger les lames de la corrosion, il faut éviter de poser les doigts dessus, ainsi que le contact le la peau humide, de la transpiration, et de l’eau salée qui oxyde l’acier.

En extérieur ne laissez pas votre arme à l’air libre la nuit, même sous la tente : La condensation se dépose préférentiellement sur le métal froid. Rangez-la dans son fourreau ou dans un tissu bien serré.
Huilez la lame de temps en temps, ainsi qu’avant et après chaque utilisation. Les huiles d’armurier sont très bien mais vous pouvez aussi utiliser de l’huile de vaseline. La couche de graisse rend l’acier beaucoup plus résistant à la rouille.

Pour le nettoyage, il faut absolument éviter toute abrasion importante qui aurait pour effet de remettre le métal à nu en enlevant sa patine. La méthode recommandée est d’utiliser de la laine de fer de calibre  » 00″ ou « 000 » imbibée d’huile minérale légère (jamais à sec). Vous pouvez utiliser des huiles de type « 3 en 1 » ou « WD-40 », pour nettoyer les pièces, mais elles ne sont pas aptes à préserver les pièces d’une future oxydation, car avec le temps elles s’évaporent. Un autre type d’huile très utile, plus économique et qui peut accomplir cette double fonction est l’huile minérale pure. Il faut frotter la lame sans trop forcer avec de la laine de fer imbibée d’huile, dans le sens longitudinal, depuis la base jusqu’à la pointe, en évitant les mouvements de travers ou perpendiculaires à l’axe de la lame. Avec les lames gravées et les lames qui ont du nickel ou chromées, prenez soin de ne pas détruire la couche de nickel ou de chrome.

Ensuite il faut passer avec un chiffon généreusement imbibé d’huile propre avant de ranger l’arme.

Il est préférable de ranger la lame dans un fourreau, c’est un bon moyen de l’habiller tout en la protégeant. Pour un rangement à plus long terme, il est préférable de la sortir du fourreau et de la protéger dans un plastique pour la mettre à l’abri de l’humidité de l’air.


Nettoyage

Les armes sont sujettes à deux types de corrosion, la rouge et la noire. La rouge est une oxydation de surface, la noire est déjà stabilisée en profondeur et plus dure à éliminer. Les gardes et pommeaux s’oxydent en rouge et passent rarement dans le noir, les lames peuvent rapidement se recouvrir d’oxydation noire. Notez que la présence de rouille peut aussi être considérée comme le reflet d’une ancienneté qui apporte de l’authenticité à l’épée.

Il est recommandé de vérifier l’état des épées tous les six mois, approximativement, pour détecter à temps la formation de rouille.

Suivant le niveau d’atteinte du métal on utilisera un nettoyage abrasif ou chimique.

Le nettoyage abrasif utilise un matériel de nettoyage plus dur que la rouille pour l’éradiquer, mais plus mou que l’acier de la lame afin de ne pas l’endommager.

Pour le métal peu attaqué, les gardes et pommeaux , les produits type « Miror cuivre » ou, mieux, la pierre d’argent (savon à base d’argile, produit bio) passés avec un chiffon très légèrement abrasif marchent très bien.

Pour enlever la rouille il est recommandé d’humidifier la laine de fer avec un nettoyant pour métaux légèrement abrasif au lieu de l’huile. Que ce soit seulement avec l’huile ou avec un nettoyant pour métaux, il faut faire preuve de patience. La touche finale se fait avec un chiffon doux et de l’huile propre, pour retirer tout résidu.

Les moyens chimiques (acides) sont assez agressifs pour détruire la rouille la plus endurcie, mais peuvent affecter inévitablement le métal de la lame. Pour éviter cela, il convient d’utiliser des acides doux, d’action lente, comme l’acétique (vinaigre) ou citrique (jus de citron), ou l’acide oxalique (sel d’oseille) ou phosphorique (coca cola) qui permettent de contrôler l’exposition. Protégez soigneusement les garnitures, pour éviter que les vapeurs de l’acide ne les affectent. Le temps d’exposition à l’acide doit être bref. On peut utiliser du bicarbonate de soude (dilué dans de l’eau, et frotté avec un chiffon) pour neutraliser les traitements à l’acide. Il faut ensuite rincer abondamment sous l’eau.

Catégories
Conseils

Comment fixer des perles dans la barbe ou les cheveux

Tutoriel pour expliquer comment fixer les perles dans les cheveux ou la barbe

En réponse aux demandes de plusieurs clients nous avons réalisés des tutoriels vidéos pour vous expliquer comment fixer facilement les perles sur la barbe ou les cheveux.

Comment fixer des perles dont le diamètre est supérieur à 3mm.

Et pour les perles dont le diamètre intérieur ne dépasse pas 3mmm.

Vous pourrez aussi trouver pour une somme modique sur le site du Chevalier du Drac des kits de pose contenant du fil et des élastiques.

Ainsi que différents modèles de perle en argent ou en cuivre.

Catégories
Archerie

Consignes de sécurité pour archers

Les flèches sont conçues pour être utilisées de manière ludique dans des jeux de rôles grandeur nature et dans le cadre de représentations médiévales.

Afin de garantir le plus haut niveau de sécurité possible, vous devez respecter les consignes de sécurité suivantes:

  1. L’effort maximal de projection ne doit pas dépasser 28 joules. Ceci correspond un effort obtenu avec un arc disposant d’une puissance de 25 livres (115 Newton) lorsque la course d’extension (=différence entre l’arc détendu et l’arc entièrement tendu) est de 52 cm.  La trajectoire réelle de l’arc doit toujours être adaptée en fonction de la portée ! Ne tendez jamais l’arc plus que nécessaire !
  2. Ne visez jamais la tête, ou à la hauteur des têtes d’un groupe de personnes !
  3. Ne tirez jamais sur des animaux !
  4. Ne tirez pas sur des objets sensibles ou fragiles, tels que des vitres, des objets en verre, vaisselle ou des véhicules. Les flèches peuvent également endommager les plaques de carton-plâtre, le crépi d’isolation et les portes (en panneaux de fibres durs, par exemple).
  5. Vérifiez avant chaque tir que les flèches ne sont pas endommagées. Les flèches endommagées ne doivent en aucun cas être tirées et doivent être immédiatement mises à part. Cette mesure s’applique tout particulièrement aux détériorations au niveau du rembourrage ou du distributeur de pression, et aux déchirures au niveau de la tige.
  6. Les tentatives de réparation de la tête rembourrée à l’aide de bande adhésive, etc. ne sont pas autorisées et présentent des risques !
  7. Vérifiez avant chaque tir l’absence de corps étrangers insérés dans la tête rembourrée des flèches. Cette mesure s’applique notamment dans les environnements composés de broussailles épineuses.
  8. Lorsqu’il fait froid, vous devez vérifier que les têtes rembourrées sont sèches et ne sont pas gelées! Si la mousse a été imprégnée d’eau, la tête de la flèche doit être soigneusement essorée et essuyée à l’aide d’un chiffon absorbant. Une fois la mousse sèche, vous pouvez de nouveau utiliser la flèche. Les flèches humides sont trop lourdes et la mousse imprégnée d’eau ne peut plus absorber l’impact de manière suffisante.
  9. L’humidité au niveau de la surface (rosée) doit être essuyée à l’aide d’un chiffon avant le tir. Sinon les flèches ne sont pas sensibles à l’humidité et peuvent être lavées à l’eau courante lorsqu’elles sont très sales.
Catégories
Archerie

Choisir un type de flèche de GN ?

On trouve deux types de flèches : à bout rond ou à bout plat.

Les bout ronds offrent une meilleure aérodynamique : avec une portée de 50m, elles sont destinées aux tirs à distance.

Les flèches à bout plat appelées aussi à « courte distance » ou à « basse vélocité » ont un impact réduit, mais sont moins précises du fait de la forme de la tête. La réduction de la force d’impact nécessite des compromis sur la portée et la précision. Elles seront utilisées de préférence dans les GN où les combats se font à des distances plus réduites.

D’apparence plus simple, la construction d’une flèche à bout plat présente des difficultés supplémentaires : la forme cylindrique de la tête perturbe l’aérodynamique de la flèche, et les exigences de répartition des pressions sont au moins égales à celles des tête rondes. De plus, le bord circulaire, dû à la forme cylindrique, pose des problèmes de réglage des pressions qui induisent des coûts supplémentaires, d’où le prix plus élevé de ces flèches.

IDV propose une flèche à bout plat avec un niveau de durabilité à peine inférieur à celles à bout rond. La flèche à bout plat exige plus de soins a cause de son embout en mousse.

Sachez également que l’expérience de tir se fait à partir du ressenti de la flèche Familiarisez-vous avec le comportement de vol de vos flèches et évitez d’utiliser dans un même lot des flèches aux caractéristiques différentes, ce qui va perturber votre évaluation de la trajectoire lors de la visée.

Nous espérons que ces informations vous aideront dans le choix de vos flèches.

Catégories
Archerie

Archer, pensez à vérifier !

  1. La puissance maximale de l’arc : les arcs à poulies sportifs sont formellement interdits! Pour le reste, les valeurs suivantes s’appliquent : 25 livres maximum pour les arcs en fibres de verre et les arcs de cavalier, 30 livres maximum pour les arcs longs (en bois), si l’organisateur ne définit pas de seuils moins élevés.
  2. La longueur totale des flèches : elle ne doit pas dépasser 830 mm. Si vous trouvez des flèches plus longues, vous devez les mettre à part !
  3. La tête des flèches :elle doit être parfaitement fixée à la tige  Avant chaque tir verifiez l’absence de détériorations et de corps étrangers insérés dans la tête rembourrée. La mousse ne doit pas être « friable »!. Testez le distributeur de pression en jaugeant les ruptures ou les plis. Le côté doit être uniforme, solide et lisse. Les bruits de craquement provenant de l’intérieur indiquent une rupture du distributeur de pression. Une telle flèche est irrémédiablement cassée et ne peut en aucun cas être utilisée. Les tentatives de réparation de la tête rembourrée à l’aide de bande adhésive, etc. présentent des risques et ne sont pas autorisées !
  4. La tige en  fibre de verre : elle ne doit présenter aucune déchirure au niveau de la longueur ou rupture (test de torsion). 
  5. L’empenne  : elle ne doit pas bouger.
Catégories
Archerie

Choisir ses flèches GN

Privilegiez la qualité !

L’acquisition d’un jeu de flèches peut représenter un investissement relativement important, non pas qu’une flèche soit chère, mais parce qu’il faut se constituer un jeu de plusieurs flèches pour une expérience de jeu agréable, et certains sont tentés de les fabriquer eux-mêmes ou d’acheter des flèches au prix le plus bas. Ça n’est pas notre choix !

Derrière leur relative simplicité les flèches de GN cachent des solutions technologiques importantes pour satisfaire à la fois les contraintes opposées de sécurité et d’aérodynamique. Il est déconseillé de prendre le risque de blesser quelqu’un avec une flèche dont la sécurité et la fiabilité ne sont pas garanties, ou d’utiliser des flèches dont les caractéristiques de vol approximatives altéreront notablement le plaisir du tir.

Dans le but de vous aider dans votre choix nous vous donnons ici quelques indications à prendre en compte. En effet les flèches doivent répondre à la fois à des exigences de sécurité, de performance, de fiabilité et de visibilité.

Nous espérons que ces informations vous aideront dans le choix de vos flèches.

La Sécurité :

La tête : la tête rembourrée est la partie la plus importante d’une flèche de GN. Elle détermine les caractéristiques de vol et doit également assurer la bonne dissipation de l’énergie lors de l’impact avec la cible. La première exigence est d’éviter de blesser vos adversaires, en particulier à l’œil. Pour éviter ces risques les pointes des flèches sont recouvertes d’un manchon de mousse d’un diamètre supérieur au globe oculaire. C’est le cas des flèches IDV qui ont un diamètre de 53mm.

La conception de la tête nécessite un assemblage particulier de mousses de différentes densités pour répartir les forces sur la totalité de la tête et réduire l’impact.

 La qualité de cet assemblage détermine la qualité et la sécurité de la flèche. Les tests effectués par IDV montrent que pour des pressions identiques l’impact des flèches IDV est moindre que celui d’autres flèches du marché (http://www.idv-engineering.de/html/eye_safety.html). IDV est d’ailleurs considérée comme une des flèches les plus sûres du marché par des journaux indépendants (LARPZeit numero 11, Mars 2006).

Le tube : la composition du tube est importante pour la sécurité. Les tubes en bois font plus réalistes, mais ils sont fortement déconseillés car en se brisant ils peuvent former une pointe dangereuse. Les fibres synthétiques sont préférables : elles sont plus souples et plus résistantes, et elles s’effilochent en cassant et sont donc moins dangereuses. De plus les éventuels signes de fatigue du tube apparaissent sous forme de fissures bien avant que la flèche ne se brise.

L’encoche est aussi un source de risque d’autant que les flèches sont longues (82 cm). Manipulées dans la cohue des batailles, elles peuvent blesser les personnes alentour. Sur les flèches IDV le bout d’encoche est plat et arrondi pour éviter les risques de blessure et la découpe de l’encoche est spécialement taillée pour réduire l’usure de la corde.

La Performance :

La tête aérodynamique des flèches IDV donne des caractéristiques de vol optimales et maintient la stabilité de la trajectoire sur toute la course. Le tube en matériau composite à base de fibre de verre contribue à la précision du tir. En raison de la tête rembourrée surdimensionnée, la flèche a une aérodynamique totalement différente d’une flèche pointue. L’empennage joue un rôle fondamental pour stabiliser la flèche et lui donner les caractéristiques de vol requises. L’empennage high-tech des flèches IDV garantit des qualités de vol excellentes.

Pour des raisons de sécurité l’effort maximal de projection ne doit pas dépasser 28 joules soit une vitesse initiale de 28m/s, effort obtenu avec un arc de 25 livres (115 newton). Grâce à leur qualité de fabrication, les flèches IDV permettent dans ces conditions un tir précis sur une portée de 50m.

La Visibilité :

La visibilité est un élément qui parait accessoire mais qui se révèle important quand on doit retrouver ses flèches. Pour cette raison les empennages ont des couleurs flashy qui permettent de retrouver facilement les flèches tirées sur le terrain. Certaines flèches sont même équipées d’empennages fluorescents pour facilite la recherche, en particulier dans l’obscurité.

L’Esthétique :

la sécurité prime, au détriment de l’esthétique, et les flèches avec leur grosses têtes rembourrées ne font pas très réalistes. On compensera cette limite par l’esthétique apportée par l’arc et le carquois.

La Fiabilité :

La tête de flèche de sécurité est parfaitement stable et pratiquement indestructible même avec des impacts fréquents. Le tube en matériau composite à base de fibre de verre assure solidité et résistance. l’empennage est fait d’un plastique élastomère fortement résistant et flexible qui fournit également une durabilité et une sécurité optimale.

La fiabilité est telle, que les flèches IDV sont garanties 3 ans.

Les flèches défectueuses peuvent être retournées à IDV-engineering, Norbert Fleck, Oberhafing 2b, D-83349 Palling pour une réparation gratuite. Pour plus d’informations, consultez le site http://www.idv-engineering.de/

IDV est une entreprise allemande spécialisée dans la  fabrication de flèches pour le GN et de flèches pour l’archerie classique.

Catégories
Archerie

Choisir son arc : aspects techniques

Les motivations de choix d’un arc de GN ne sont pas les mêmes que pour un arc de tir ou de chasse. Vous ne faites pas du tir sportif et vous ne cherchez pas à transpercer vos adversaires. Les informations qui suivent ne sont pas destinées à faire de vous un archer de compétition, mais à vous aider à obtenir un plaisir de jeu maximum. Ce qui fait le plaisir du tir à l’arc en GN c’est: toucher sa cible, la linéarité du tir (pas de flèches qui font des tourniquets avant d’atteindre leur cible), l’élégance du geste, les effets de styles, le tir multiple (à la Legolas), avoir un look d’enfer. Voici donc quelques informations qui pourront vous être utiles.

Aspects techniques

1/ Déterminez votre œil directeur :

Les deux yeux ouverts pointez avec votre pouce un objet éloigné.

Fermez votre œil gauche et gardez l’œil droit ouvert. Deux cas se présentent :

1) Votre doigt pointe la cible : vous êtes archer droitier, dans ce cas votre œil droit vise, votre main gauche tient l’arc (bras d’arc) et votre main droite tire la corde (bras de corde).

2) La cible est décalée par rapport à votre doigt. Vous êtes archer gaucher. Dans ce cas votre œil gauche vise, votre main droite tient l’arc et votre main gauche tire la corde.

2/ Définissez votre allonge


L’allonge est la distance entre la poignée de l’arc et l’encoche de la flèche. C’est un élément important en archerie classique ou de compétition, car elle détermine la taille de l’arc et des flèches à utiliser pour optimiser le tir. En GN la tension maximale, et donc la longueur des flèches, est limitée pour des raisons de sécurité. La tension maximale admise est généralement de 25 lbs (voire moins) pour une allonge de 28 pouces. La longueur utile des flèches est donc limitée à 71 cm, ce qui correspond à 28 ». Vous êtes donc limité à cette allonge, puisque vous ne pouvez pas tendre l’arc au-delà de la longueur de la flèche. Ça correspond théoriquement à l’allonge d’une personne de 1m90, et la tension maximale que vous pourrez appliquer à l’arc peut être bien moindre suivant votre taille (et donc votre allonge). Si vous mesurez 1.60m votre allonge théorique est de 25 », et elle est de 24 » si vous faites 1.50m.

Votre allonge peut être estimée en divisant votre envergure par 2,5. Comme votre envergure est théoriquement égale à votre taille (voire l’homme de Viturve de Léonard de Vinci), vous pourriez estimer votre allonge en divisant votre taille par 2,5, mais certains ont les bras plus longs ou plus courts. Il vaut donc mieux mesurer votre allonge de la façon suivante : en position debout, étendez les bras en croix et mesurez la distance entre chaque main à partir du majeur, puis divisez cette mesure par 2,5. Une autre méthode : prenez le bout d’un mètre ruban et tendez le comme si vous tiriez à l’arc. Prenez la mesure à la base de votre nez, c’est votre allonge.

Évidemment, plus votre allonge est courte, plus la tension que vous appliquez à l’arc est faible. Heureusement la puissance de l’arc dépend de sa taille. Suivant votre allonge, vous pourrez donc choisir un arc court,moyen ou long.

Chez Epic armoury par exemple, les modèles courts (RFB ou Squire) de 96cm ont une tension de 24-26lbs à une allonge de 24 » (61cm). les arcs medium (RFB, Squire ou Horseman) de 118cm ont une tension de 24-26lbs à 28 » (71cm). Hormis la taille, le choix du modèle est une question de style et d’esthétique.

3/ Gérer la tension appliquée

L’allonge n’est pas tout. Encore faut-il avoir suffisamment de force pour tendre la corde sur toute l’allonge. Plus vous tirez, plus l’effort à fournir est important (essayez de porter 25lbs soit 12kg à bout de bras). Une tension trop forte induit fatigue, tremblements du bras tireur, tremblements du bras qui tient l’arc, d’où instabilité et imprécision du tir. La solution pour reduire la tension est de réduire l’allonge. Cela tend moins la corde, mais cela pose un autre problème : pour qu’une flèche vole correctement, il faut qu’elle repose sur l’arc le plus près possible de sa tête au moment de l’armement (cela limite sa dispersion au moment de la décoche par simple prise d’angle lors de sa déformation sous la poussée de la corde). Il est donc préférable de conserver une allonge suffisante. C’est le comportement de l’arc qui va nous aider à réduire ce problème (voir figure).

Les mesures présentées sur le diagramme ont été faites avec un arc « Squire medium » (118cm) et un arc « Squire Small » (96cm). On voit sur le diagramme que les arcs medium et courts ne se comportent pas de la même façon en fonction de l’allonge appliquée. L’arc médium a une variation relativement linéaire en fonction de l’allonge, alors que l’arc court se comporte différemment et a une tension inférieure au medium jusqu’à une allonge de 26 » (66cm). Jusqu’à cette valeur on pourra donc tendre l’arc avec moins d’effort. Par exemple pour une tension de 8Lbs on tend la flèche sur 45cm avec l’arc médium et 51cm avec l’arc court. Cet arc moins fort vous amènera à faire moins d’erreurs, vous permettra de dominer votre arc, et d’améliorer votre technique. Ce type d’arc moins puissant est donc conseillé aux femmes et aux enfants. Par contre au-delà 66 cm d’allonge, la tension augmente très vite, l’arc court est donc à déconseiller aux personnes ayant un grande allonge, car ils risquent de décocher des flèches avec des tensions trop fortes (et feront porter plus d’effort sur l’arc, avec des risques de casse).

Sinon en appliquant une allonge de 26 », vous appliquerez une tension de 19 à 20 lbs, que vous utilisiez un arc court ou médium, c’est largement suffisant et nous vous conseillons de marquer (par exemple par un trait de ruban adhésif) ce repère sur vos flèches.

(NB : l’allonge est mesurée par rapport à l’exterieur de la poignée. Pour une mesure à partir de l’interieur de la poignée, oter 1 »).


4/ La portée des flèches

Le graphique vous montre la portée maximale en fonction de la tension appliquée à l’arc. Les mesures ont été faites avec un arc Squire Medium et une flèche IDV à tête ronde, elles devraient être les mêmes avec un arc court ou long utilisé aux mêmes tensions.

Portée maximum du tir en cloche

Avec une tension de 20Lbs, la portée maximale est d’environ 20m.

Avec une tension de 24Lbs, la portée maximale est d’environ 25m.

Avec une tension de 28Lbs les flèches IDV sont supposées aller à 50m (nous n’avions que 35m de recul pour les essais et la flèche a tapé assez haut sur un mur, ce qui nous semble confirmer cette valeur). Bien que ce soit bien loin des 300m de portée des longbows médiévaux, vous n’aurez généralement pas besoin de tirer à cette distance, donc favorisez la stabilité plutôt que la puissance.

Portée maximum du tir tendu

Les mesures que nous avons faites pour un tir tendu (flèche horizontale) donnent des portées qui varient de 10 à 17m pour des tensions de 20 à 26 Lbs. Pour les attaques rapprochées nous conseillons cependant de bander l’arc à mi-allonge. C’est moins douloureux (et dangereux) pour vos cibles et ça permet de tirer plus rapidement pour des tir répètes.

Catégories
Archerie

Archers testez votre puissance de tir !

Le Chevalier du Drac vous propose un outil pratique et bon marché pour contrôler la tension de votre arc. Il s’agit d’un dynamomètre électronique qu’il suffit d’accrocher à la corde et de tirer en plaçant les doigts dans la poignée de l’appareil, comme si vous tiriez une flèche. La force appliquée s’affiche sur l’écran.

Contrôler la force des arcs de GN :

La tension maximale autorisée dans les GN est de 20 à 25lbs. Les arcs vendus par le Chevalier du Drac respectent cette limite, mais ça n’est pas forcement le cas si vous utilisez d’autres arcs ou flèches. Avec cet outil les organisateurs de Gn et les archers eux-mêmes pourront rapidement évaluer la force maximale des arcs utilisés.

La tension des arcs est généralement indiquée pour une allonge de 28″, mais les joueurs ne bandent pas tous leur arc au maximum. Chacun tire selon son style et ses capacités. Il peut donc être utile d’évaluer la force que vous appliquez réellement à votre arc, que ce soit pour estimer votre portée de tir ou pour suivre vos progrès dans le maniement de l’arc.

Connaitre la portée de vos tirs est utile pour établir vos stratégies de jeux, cela vous permet de vous placer aux endroits les plus efficaces pour atteindre vos cibles sans danger. La portée est fonction de la tension. Il suffit donc de déterminer votre tension et de lire sur un diagramme la portée théorique correspondante. Voici par exemple une courbe que nous avons établie en tir tendu et en tir en cloche et qui vous permettra de lire votre portée théorique en fonction de la force appliquée à l’arc.

Suivre vos progrès dans le maniement de l’arc :

Vous avez choisi votre personnage et vous l’avez équipé d’un arc, mais vous débutez dans le tir à l’arc et votre technique est probablement pleine de défauts. Lisez nos conseils pour débuter et entraînez vous. Votre puissance de tir va considérablement augmenter avec l’entraînement. Suivez vos progrès en mesurant régulièrement la tension que vous appliquez à l’arc.

Pesez n’importe quoi :

Accessoirement cet appareil peut aussi être utilisé comme un peson pour peser n’importe quel objet, bagage (ou animal) que vous suspendez au crochet (pour peser un animal mettez le d’abord dans un panier et suspendez le panier). La fonction « Tare » vous permet de déduire automatiquement le poids du panier.