Catégories
Latex

Réparer ses flèches de GN

Les flèches IDV sont d’une remarquable solidité. Aucune intervention n’est nécessaire. Les seules pièces qui peuvent eventuellement être remplacées sont les encoches des embouts de flèches qui peuvent casser.

Ces pièces d’un prix très modique sont disponibles sur le site.

Réparations et modifications autorisées

Les flèches ne doivent pas être modifiées d’une autre manière que celles décrites ci-dessous:

1. Couleur de la tige, de l’encoche et de l’empenne.

2. Couleur de la tête rembourrée derrière le côté (sensible) du distributeur de pression, au niveau de la partie conique.

3. Ajout d’un repère au niveau d’une ou deplusieurs plumes, dans la mesure où ce repère, d’un diamètre inférieur à 5 mm, se trouve à plus de 3 mm de distance du bord.

4. Remplacement de l’empenne (par de vraies plumes, par exemple). Vous devez alors veiller à utiliser au moins trois plumes suffisamment résistantes, dont la surface correspondra à peu près celle de l’empenne de série !

Les modifications au niveau des flèches doivent être faites en toute conformité et sont réalisées sous votre entière responsabilité.

Modifications non autorisées:

Les modifications qui ne sont pas détaillées ci-dessus, notamment les tentatives de réparation au niveau de la tête rembourrée, ne sont pas autorisées et présentent des risques pour votre propre santé et surtout pour celle des autres joueurs.

Dans les cas les plus graves, de telles manipulations peuvent être assimilées sur le plan pénal à des blessures corporelles intentionnelles ou par imprudence.

Catégories
Latex

Entretien des armes en latex

Voici quelques règles de base à respecter afin d’augmenter la durée de vie de votre arme.


Utilisation des armes

Les armes sont conçues pour le jeu et la simulation de combat: évitez l’utilisation d’une force excessive, les coups au visage ou à la tête.

Inspectez toujours votre arme avant de l’utiliser pour vous assurer qu’elle est parfaitement sûre. Votre arme a pu s’être abîmée depuis la dernière utilisation. La tige pourrait avoir percé la mousse ou une branche pourrait s’être prise dedans. Il est de votre responsabilité de vous assurer que votre arme est sans danger pour ceux que vous frapperez.

Ne frappez pas les surfaces dures, rugueuses, coupantes ou abrasives. Évitez de frapper inutilement sur des arbres, des roches, des murs ou toute autre surface rugueuse.

 Pour garder le fini de votre arme le plus longtemps possible, évitez les frottements répétitifs avec les vêtements, et surtout le cuir qui est la surface la plus dommageable pour le latex suite aux frictions.

Utilisation par des enfants

La supervision parentale d’un jeune de moins de 16 ans est fortement recommandée.

Stockage des armes

Rangez toujours votre arme à plat sans aucun objet sur le dessus.

Évitez de faire pression sur le sol avec la pointe de votre arme.

Si vous entreposez votre arme la lame vers le bas, vous risquez de la voir se plier et elle risque de garder cette forme. Idéalement, utilisez un support adapté.

Évitez les expositions prolongées au soleil, à la chaleur, ou froid excessif. Le latex devient fragile et la mousse devient très dure lorsque l’arme est refroidie. Un froid plus extrême pourrait même endommager l’arme. La chaleur (comme celle des rayons du soleil sur une arme laissée dans une voiture l’été) peut amener la création de bulles sous la surface du latex et fragiliser celui-ci ou faire « cuire » la mousse, ce qui lui fait perdre sa forme et la rend plus dure.

Évitez tout contact avec les produits chimiques comme les solvants, distillats de pétrole, huiles et DEET (élément actif des répulsifs à moustique).

Entretien des armes

Les armes en latex nécessitent un entretien régulier.

Lavez l’arme avec un chiffon doux et une eau savonneuse douce. Attention, certains produits chimiques peuvent ternir le latex ou le faire fondre.

Protégez votre arme régulièrement après une vingtaine d’heure d’utilisation car elle risque de devenir collante et de s’abîmer. Utilisez de préférence un spray au silicone d’entretien 100% pur et sans acides (voir nos silicones d’entretien Epic armoury). Vaporisez le silicone directement sur toute la surface de l’arme. Le silicone aidera à maintenir la flexibilité du revêtement, le protégera de l’assèchement et de l’usure normale. Il prolongera la durée de vie de votre arme. Évitez les produits pour le cuir ou d’autres vernis non-latex.

Le vernis craquelé sur une arme latex non entretenue. Ce défaut sera largement corrigé par la simple application de silicone, comme on peut le voir sur les photos ci-dessous.  Il est préférable de le faire avant que les traces de craquelure soient trop marquées.

Traitement au silicone

En cas de coupure ou de trou, utilisez un peu de colle contact. Vous pouvez aussi ajouter un peu de latex ou de vernis après avoir tout recollé pour renforcer un peu la zone.

En prenant bien soin de votre arme en latex et avec une utilisation normale, vous devriez pouvoir l’utiliser plusieurs années.

Catégories
Acier

Entretien des armes et armures en acier

Conseil pour entretenir vos épées, dagues, haches, masses en acier.

Les lames des armes blanches craignent l’humidité et les attaques acides. Pour protéger les lames de la corrosion, il faut éviter de poser les doigts dessus, ainsi que le contact le la peau humide, de la transpiration, et de l’eau salée qui oxyde l’acier.

En extérieur ne laissez pas votre arme à l’air libre la nuit, même sous la tente : La condensation se dépose préférentiellement sur le métal froid. Rangez-la dans son fourreau ou dans un tissu bien serré.
Huilez la lame de temps en temps, ainsi qu’avant et après chaque utilisation. Les huiles d’armurier sont très bien mais vous pouvez aussi utiliser de l’huile de vaseline. La couche de graisse rend l’acier beaucoup plus résistant à la rouille.

Pour le nettoyage, il faut absolument éviter toute abrasion importante qui aurait pour effet de remettre le métal à nu en enlevant sa patine. La méthode recommandée est d’utiliser de la laine de fer de calibre  » 00″ ou « 000 » imbibée d’huile minérale légère (jamais à sec). Vous pouvez utiliser des huiles de type « 3 en 1 » ou « WD-40 », pour nettoyer les pièces, mais elles ne sont pas aptes à préserver les pièces d’une future oxydation, car avec le temps elles s’évaporent. Un autre type d’huile très utile, plus économique et qui peut accomplir cette double fonction est l’huile minérale pure. Il faut frotter la lame sans trop forcer avec de la laine de fer imbibée d’huile, dans le sens longitudinal, depuis la base jusqu’à la pointe, en évitant les mouvements de travers ou perpendiculaires à l’axe de la lame. Avec les lames gravées et les lames qui ont du nickel ou chromées, prenez soin de ne pas détruire la couche de nickel ou de chrome.

Ensuite il faut passer avec un chiffon généreusement imbibé d’huile propre avant de ranger l’arme.

Il est préférable de ranger la lame dans un fourreau, c’est un bon moyen de l’habiller tout en la protégeant. Pour un rangement à plus long terme, il est préférable de la sortir du fourreau et de la protéger dans un plastique pour la mettre à l’abri de l’humidité de l’air.


Nettoyage

Les armes sont sujettes à deux types de corrosion, la rouge et la noire. La rouge est une oxydation de surface, la noire est déjà stabilisée en profondeur et plus dure à éliminer. Les gardes et pommeaux s’oxydent en rouge et passent rarement dans le noir, les lames peuvent rapidement se recouvrir d’oxydation noire. Notez que la présence de rouille peut aussi être considérée comme le reflet d’une ancienneté qui apporte de l’authenticité à l’épée.

Il est recommandé de vérifier l’état des épées tous les six mois, approximativement, pour détecter à temps la formation de rouille.

Suivant le niveau d’atteinte du métal on utilisera un nettoyage abrasif ou chimique.

Le nettoyage abrasif utilise un matériel de nettoyage plus dur que la rouille pour l’éradiquer, mais plus mou que l’acier de la lame afin de ne pas l’endommager.

Pour le métal peu attaqué, les gardes et pommeaux , les produits type « Miror cuivre » ou, mieux, la pierre d’argent (savon à base d’argile, produit bio) passés avec un chiffon très légèrement abrasif marchent très bien.

Pour enlever la rouille il est recommandé d’humidifier la laine de fer avec un nettoyant pour métaux légèrement abrasif au lieu de l’huile. Que ce soit seulement avec l’huile ou avec un nettoyant pour métaux, il faut faire preuve de patience. La touche finale se fait avec un chiffon doux et de l’huile propre, pour retirer tout résidu.

Les moyens chimiques (acides) sont assez agressifs pour détruire la rouille la plus endurcie, mais peuvent affecter inévitablement le métal de la lame. Pour éviter cela, il convient d’utiliser des acides doux, d’action lente, comme l’acétique (vinaigre) ou citrique (jus de citron), ou l’acide oxalique (sel d’oseille) ou phosphorique (coca cola) qui permettent de contrôler l’exposition. Protégez soigneusement les garnitures, pour éviter que les vapeurs de l’acide ne les affectent. Le temps d’exposition à l’acide doit être bref. On peut utiliser du bicarbonate de soude (dilué dans de l’eau, et frotté avec un chiffon) pour neutraliser les traitements à l’acide. Il faut ensuite rincer abondamment sous l’eau.